Le Saphir du Cachemire

Les pierres précieuses sont des cadeaux de la nature. Mais parmi celles-ci, certaines sont de véritables trésors et qui dit trésors, dit souvent chasses aux trésors à l’autre bout du monde, mystères, légendes, histoires surprenantes et vertus symboliques … Le Saphir du Cachemire fait parti de ces pierres exceptionnelles dont les caractéristiques se mélangent avec leurs histoires et leurs mystères.

Beaucoup d’experts s’accordent pour dire que c’est le plus beau Saphir du monde. Outre sa grande beauté, ses tons de bleus uniques qui en font le roi des Saphirs, le Saphir du Cachemire est devenu une pierre très rare. Devenir le propriétaire d’une de ces pierres est une quête pour tous les collectionneurs et amoureux des pierres précieuses.

Un large choix de bijoux sertis de Saphir bleu chez Juwelo.

Un large choix de bijoux sertis de Saphir bleu chez Juwelo.

Avant de partir dans l’Himalaya, rendons nous sur la côte d’Azur, à Monaco, où un Saphir du Cachemire a été mis en vente aux enchères à la fin de l’année dernière. La mise à prix était de 150.000€ mais ce Saphir du Cachemire taillé d’un poids de 10,81 carats certifié SSEF et Güblein a trouvé acquéreur pour 750.000€. Le diamantaire suisse qui en a fait l’acquisition a préféré rester anonyme. Cette pierre a atteint un tel prix non seulement à cause de la qualité de la pierre, mais également à cause de sa grande rareté.

Comme nous l’affirme l’experte gemmologue, Chantal Beauvoix :

“Les mines de Cachemire étant fermées, on ne trouve plus de pierres comme celle-là. Et surtout de cette qualité de couleur”.

Ces mines sont-elles donc complètement fermées et épuisées ? Rendons-nous dans le Cachemire, cette région aux prises avec à la guerre entre le Pakistan et l’Inde.

Gisements de Saphir du Cachemire à plus de 4000 mètres d’altitude.

Le Cachemire est une zone de tension entre l’Inde et le Pakistan depuis plusieurs années et la zone est aux prises des militaires et indépendantistes locaux. C’est plus précisément dans la région de Zanskar (partie indienne du Cachemire) qu’on produisait autrefois ces fameux Saphirs. C’est en 1881 que les premiers Saphirs du Cachemire apparurent sur les marchés. Les montagnards les échangeaient contre du sel à parts égales ! Imaginez à l’heure actuelle échanger quelques kilos de sels contre quelques kilos de pierres précieuses ! Les locaux utilisaient ces corindons pour affûter leurs outils, leur grande dureté (9 sur l’échelle de Mohs) permettait de réaliser des travaux de polissage et d’aiguiser les métaux. Fin 1882, un syndicat de Joaillier en achetait un lot pour 90 000 dollars et dès l’année suivante, le maharadja du Cachemire fit main basse les mines, interdit le commerce non contrôlé et envoya son armée pour garder ces gisements de pierres précieuses. L’exploitation du Saphir du Cachemire dura jusqu’en 1979, puis s’arrêta brusquement, les gisements étaient soit disant épuisés. Mais depuis quelques années, certaines rumeurs font état de réouverture de ces mines et on retrouve de temps en temps quelques Saphirs du Cachemire sur les marchés de pierres précieuses.

Saphir dans sa matrice de kaolinite.

Saphir dans sa matrice de kaolinite.

Certains gisements auraient été rouverts il y a quelques années. Il faut se rendre dans les mines du Padder à plus de 4000 mètres d’altitude, en passant par le terrible col d’Umasi à 5300 mètres d’altitude. Ici se trouveraient encore une quinzaine de mineurs, sous la surveillance de la police et de l’armée, qui exploitent certains gisements pendant les quelques mois de l’année non enneigés. La neige dans ces montagnes rend les travaux impossibles en hiver et les mineurs sont très rapidement épuisés par les travaux physiques à ces altitudes. Pourtant entre 50 et 100 grammes de Saphir du Cachemire seraient extraits chaque jour. Les mineurs cherchent dans les veines de Kaolinite (silicate d’Aluminium de couleur blanche) où l’on trouve les plus beaux spécimens de Saphir du Cachemire. Les pierres précieuses sont ensuite transportées par la police ou l’armée dans la ville la plus proche, Kichtwar. Ces quantités sont minuscules à l’échelle de la planète, ce qui en fait bien évidemment une des pierres précieuses les plus rares du monde ! Mais pour ceux d’entre vous qui se sentiraient une âme de chasseur de pierres précieuses, il paraîtrait que des dizaines de mines et de gisements dans ces montagnes seraient à l’abandon et inexploitées et regorgeraient encore de ces joyaux extraordinaires ! D’ailleurs je m’interroge pour mes prochaines vacances…

Un Saphir à la couleur incomparable.

Bijoux sertis de Saphirs du monde entier chez Juwelo, votre bijouterie en ligne.

Bijoux sertis de Saphirs du monde entier chez Juwelo, votre bijouterie en ligne.

La renommée du Saphir du Cachemire tient en premier lieu à sa couleur incomparable qui l’avait rendu célèbre bien avant de devenir une pierre extrêmement rare. Son bleu présente un aspect soyeux, intense, lumineux avec une pointe de violet. On en retrouve quelques véritables spécimens sur des marchés de pierres en Inde et au Pakistan, mais gare à ceux qui ne sont pas de véritables experts ! Ce Saphir pouvant atteindre des prix considérables, beaucoup de Saphirs sont vendus comme étant des Saphirs du Cachemire, mais sont en fait des Saphirs de Birmanie (qui est très similaire au Saphir du Cachemire) traités par diffusion à 1 700 degrés avec ajout de fer et de titane pour colorer la surface de la pierre. Une expertise rapide en plongeant le Saphir dans de la glycérine permettra d’apercevoir des contours bleus foncés très marqués autour de la pierre et mettra en évidence un traitement par diffusion.

On ne le répétera jamais assez, mais une pierre doit toujours être certifiée par des entreprises sérieuses et munie de sa garantie d’origine !

Commandez des bijoux sertis de Saphirs véritables chez Juwelo, votre bijouterie en ligne.

Une expertise de gemmologie pointue.

Les experts peuvent différencier un authentique Saphir du cachemire grâce à ses inclusions. Pour les férus de gemmologie, on retrouvera dans le Saphir du Cachemire des inclusions de Tourmaline dravitique, de la Pragasite (qu’on ne retrouve que dans le Saphir du Cachemire, le Rubis de Myanmar et le Rubis de Tanzanie), du Zircon, de l’Allanite (bien que très rares, ces cristaux sont observés uniquement dans le Saphir du Cachemire), de la Biotite, du Grenat et  un oxyde d’Uranium, l’Uraninite qui permet de déterminer la nature exacte du Saphir lorsque la pierre est placée sous ultra-violet. On notera également la présence de bandes « milky », inclusions de rutiles, et de fines particules blanches appelées « snowflake ».

Le Saphir, pierre de l’immortalité.

Pour s’éloigner de ces spécificités techniques, le Saphir du Cachemire est également chargé de profond symbole et était la pierre de l’immortalité pour les indiens et d’après les Perses, l’univers repose sur une mer de Saphirs. D’ailleurs, cette pierre précieuse semble véritablement immortelle, car bien que disparue et épuisée, la voilà qui renaît à nouveau et va encore émerveiller tous les amateurs de pierres précieuses pendant de longues années.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

L’étoile de l’Inde, un des saphirs les plus célèbres.

Comment bien choisir son Rubis ?

Opale Welo, le trésor de l’Ethiopie